Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

4 trucs pour prolonger les effets des vacances au travail




Le retour au travail est souvent mal vécu. Au mieux, comme une fatalité, ou pire, dans le plus grand stress. Il serait pourtant dommage de gâcher l’énergie positive procurée par la trêve estivale. Et il ne suffit de pas grand-chose pour rester zen, positif et productif. La preuve !

1 Se remettre doucement dans le bain

L’écran d’ordinateur après l’écran total ? « C’est souvent 500 mails qui vous attendent à votre retour de vacances et quelques piles de dossiers à traiter, prévient Meryem Le Saget. Et même si on a délégué, il est tentant de vouloir reprendre la main très vite. » Mais inutile de plonger trop vite dans sa to-do list. « La boulimie de travail n’est pas productive », prévient cette consultante en entreprise. « Faites les choses de manière séquentielle, l’une après l’autre donc », recommande Bruno Ganem, auteur du guide Être heureux au bureau. Ce coach invite chacun à se poser deux questions pour établir un ordre de priorité : « Si je le fais maintenant, qu’est-ce que j’y gagne ? » et a contrario « Si je ne le fais pas maintenant, qu’est-ce que je risque ? ». Sage.

"Inutile de plonger trop vite dans sa to-do list. « La boulimie de travail n’est pas productive"

2 Fuir la machine à café

« Qu’est-ce qui vous a vraiment ressourcé pendant l’été ?, interroge la psychanalyste Victoria Delgado. En général, c’est de faire ce qu’on veut, quand on veut, et avec qui on veut ! » Une philosophie difficile – mais pas impossible - à tenir une fois les congés payés révolus. « Vous pouvez déjà éviter de planifier trop de réunions ou de déplacements dès votre retour, suggère-t-elle. Mais surtout choisissez dans votre entourage professionnel les collègues que vous avez envie de voir. Qui vous donne une énergie positive ? Plutôt que de médire à la machine à café, les retours de vacances sont propices aux débriefings en terrasse et on peut mêler l’utile à l’agréable. » Et en prime, les jus de fruits sont moins excitants que la caféine… Auteure du livre La pratique du leadership partagé, Meryem Le Saget insiste elle aussi sur la notion de bienveillance. « Si quelqu’un vous a remplacé ou aidé durant votre absence, prenez le temps de dire merci, conseille-t-elle. Et si la transition s’est bien passée, pourquoi ne pas associer tel collègue à un dossier s’il est intéressé ? La rentrée peut être l’occasion de redéfinir un vrai travail d’équipe. » Constructif.

3 Maintenir son organisme à l’heure d’été

« Selon ce qu’a été le programme de vos vacances, continuez à prendre soin de vous », insiste Bruno Ganem. Le consultant rappelle qu’il s’agit de s’occuper de la tête aussi bien que du corps. « Soigner son alimentation, et adopter un rythme de sommeil qui vous permet de récupérer, sont deux points essentiels », résume-t-il. Pour l’esprit, une autre discipline s’impose. « Habituez-vous à prendre rendez-vous avec vous-même : quotidiennement, pour faire le point, vivre un temps de présence attentive, où pendant quelques minutes vous allez vous poser, vous concentrer sur votre respiration, observer vos pensées, sans essayer de vous en emparer, et être totalement dans le moment présent. Faire de cet exercice une discipline vous surprendra par ces multiples bienfaits sur le stress, les tensions musculaires ou la concentration. » Victoria Delgado pose la question autrement. « Physiquement, qu’est-ce qui vous a vraiment ressourcé pendant l’été ? Peut-être avez-vous pris l’habitude de nager, ce qui n’est pas forcément incompatible avec son emploi du temps. » À défaut, cette thérapeute suggère de marcher, un peu. « Descendre un arrêt de métro plus tôt ou se garer un peu plus loin, c’est s’accorder une petite parenthèse physique propice à l’esprit aussi. » Revigorant.

4 Quelques bonnes résolutions (mais pas trop)

« Considérez le retour au travail comme un nouveau départ, poursuit Victoria Delgado. Qu’est-ce qui fonctionne bien dans votre travail ? Qu’est-ce que vous souhaitez changer ? Que voulez-vous à la place ? » Concrètement, Bruno Ganem suggère de se fixer des objectifs abordables. « Inutile de mettre la barre haute, explique-t-il. Une succession de petits objectifs réussis est le meilleur des carburants pour le cœur et l’esprit. » Pour cela, le coach propose deux idées. « Changez l’une de vos habitudes en remettant en question ce qui vous paraît évident. Qu’est-ce que vous pourriez faire d’une nouvelle manière, sans pour autant tout révolutionner ? » Mais surtout, continuer à se faire du bien. « À la manière de l’été, vous pourriez commencer par vous accorder un petit plaisir chaque jour, et prendre le temps de l’apprécier. » Réjouissant.


NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire