Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

Sélectionnez les bons chiffres pour votre CV





Outre votre numéro de téléphone, votre CV doit comporter un certain nombre de chiffres ou statistiques illustrant vos réussites. En un clin d’œil, ces derniers doivent permettre au recruteur de jauger vos résultats, périmètre d’intervention ou évolution. Nos conseils pour viser juste.


Les chiffres qui concernent votre (dernière) entreprise

Evidemment, si votre dernière entreprise ou votre entreprise actuelle est un poids lourd du CAC 40, inutile de préciser son chiffre d’affaires et effectif global. C’est de notoriété publique. Pour des entreprises de plus petite taille, mentionner ces données est pertinent à plusieurs titres. « Cela prouve déjà que le candidat a fait l’effort d’aller chercher ces informations », souligne Anne Mary, directrice générale de Norma Conseil RH. « Ces données permettent surtout de situer la société dans son environnement. Si l’entreprise est bien classée dans son secteur, c’est aussi l’occasion de le dire », ajoute Sibylle Dupont, chargée de recrutement au sein du cabinet d’audit et de conseil PwC.

Ceux qui correspondent à votre (dernier) poste

Globalement, vous pouvez circonscrire votre périmètre d’intervention en mentionnant la taille de l’équipe au sein de laquelle vous travaillez, les personnes que vous managez, le budget ou les filiales gérées… « En fonction de votre poste, indiquez au recruteur votre zone d’influence et votre périmètre de responsabilité », conseille Laurent Derivery, fondateur et président du cabinet Valeurs et Développement.

Ceux qui valorisent vos meilleurs résultats

L’enjeu est ici de démontrer par 1+1 votre efficacité. Exit les chiffres qui ne démontrent rien de valorisant : concentrez-vous sur vos réussites en indiquant par exemple de combien vous avez dépassé vos objectifs initiaux, l’évolution de la taille de votre équipe, de votre portefeuille clients... « Souvent les candidats donnent une vue statique de leur fonction. Or, en trois ans, leur périmètre d’intervention a nécessairement évolué. Les chiffres doivent traduire cette dynamique », insiste Sibylle Dupont.

Pour tous les métiers

L’erreur serait de penser que les CV chiffrés ne sont réservés qu’aux profils commerciaux. Au contraire, toutes les fonctions présentent aujourd’hui des « tâches » qui peuvent être quantifiées. Un responsable recrutement peut tout à fait préciser le taux de transformation, le nombre de personnes embauchées rapporté au nombre de candidats voire la baisse du turn-over ou encore l’optimisation du recours à des cabinets extérieurs. Un juriste peut préciser le nombre de litiges gérés et dans quels délais. Un responsable de production peut s’appuyer sur les gains de productivité effectifs. Et puis bien sûr, les commerciaux peuvent préciser la progression du CA généré, le taux de transformation de prospects en clients, le développement géographique (nombre de départements, régions, pays, zone, etc)…

Parlez chiffres en entretien

« Les chiffres démontrent la performance mais ne l’expliquent pas. En entretien, le recruteur s’appuiera donc sur ces chiffres pour en savoir plus sur les actions mises en œuvre pour atteindre ces résultats », résume Laurent Derivery. Il faut alors s’être préparé à argumenter.


NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire