Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

La réponse aux 6 questions des candidats sur la lettre de motivation




D’accord, la lettre de motivation peut être un bon moyen de se différencier, mais avouons-le, pour beaucoup, c’est une vraie galère ! Des pros du recrutement vous aident en répondant aux questions les plus courantes que se posent les candidats au moment d’écrire une lettre de motivation.

1 À quoi sert-elle vraiment ?

Si certaines fonctions imposent la rédaction d’une lettre de motivation, ce n’est pas le cas de toutes. Les métiers pour lesquels une bonne rédaction ne fait pas partie des compétences attendues ne l’exigent pas à chaque fois. Il n’empêche que si la lettre n’est pas toujours lue par les recruteurs, elle reste décisive. « Lorsqu’un CV est intéressant, je creuse en lisant la lettre de motivation car elle me permet d’en savoir plus sur le projet professionnel du candidat et sur ce qu’il a compris du poste », explique Elise Minard, responsable recrutement au sein du groupe Atlantic.

2 Faut-il l’écrire à la main ?

Vous allez être soulagé, vous pouvez laisser tomber la lettre de motivation manuscrite. « Si l’écriture est soignée, cela peut être joli, accorde Thierry Verdier, directeur du cabinet 1001 Talents. Toutefois, cela peut aussi dénoter que le candidat ne vit pas avec son temps et qu’il est resté à l’âge des cavernes ! » Pour éviter de passer pour un candidat complètement dépassé et de générer de l’inquiétude chez les recruteurs, privilégiez les lettres au format numérique. Cela évitera, par la même occasion, de causer de l’embarras aux professionnels RH, qui ignorent souvent comment stocker ces missives écrites à la main dans leurs systèmes informatiques.


3 Comment commencer sa lettre de motivation ?

Pour éviter que les recruteurs zappent directement votre lettre de motivation, veillez à mettre le paquet dès les premières lignes.

Par exemple : "Vous recherchez un responsable RH titulaire d’un Master en gestion des ressources humaines. Non seulement je réponds à ces exigences mais je possède également une expérience significative dans votre secteur d’activité". Ou encore : "J’ai vu que votre entreprise avait pour projet de développer la gestion électronique des documents. Je peux apporter mon expertise dans ce domaine dans la mesure où j’ai moi-même conduit un projet similaire pour le compte de l’entreprise X."


Pour faire une bonne accroche, privilégiez un style d’écriture direct. « Des phrases courtes, claires et des verbes conjugués au futur permettent d’interpeller le recruteur », explique Fabien Belloni, responsable du développement RH chez Groupama Centre-Atlantique.

4 Quelle est la bonne structure pour une lettre de motivation ?

S’il est peu utilisé par les candidats, le traditionnel plan « vous/moi/nous » reste toujours autant plébiscité des recruteurs. Plutôt que de centrer votre argumentaire uniquement sur votre personne, hiérarchisez les informations que vous souhaitez distiller dans votre lettre afin qu’elles s’enchaînent le mieux possible.

Dans la partie « vous », détaillez ce qui vous intéresse dans l’entreprise : sa hausse d’investissement en R&D, son projet de déploiement à l’étranger… Dans la partie « moi », résumez vos points forts par rapport au poste visé en vous appuyant sur des preuves tangibles (chiffres, résultats atteints…) Dans la partie « nous », précisez les compétences que vous pouvez apporter à l’entreprise. Et pour finir votre lettre avec brio, privilégiez les tournures proactives qui permettent de solliciter un entretien.


5 Faut-il reprendre les éléments du CV dans sa lettre de motivation ?

Le CV et la lettre de motivation sont deux outils de candidatures bien distincts. De fait, « ils ne doivent pas contenir les mêmes informations et se répéter entre eux », explique Elise Minard. Inutile d’énumérer au sein de votre lettre de motivation les expériences abordées dans votre CV. « Le candidat doit plutôt raconter une ou deux de ses expériences les plus significatives et expliquer sa valeur ajoutée au regard du poste proposé par l’entreprise », résume-t-elle. Un avis amplement partagé par Thierry Verdier. « Un candidat qui réussit à cerner une problématique de l’entreprise et à la mettre en adéquation avec son profil au sein de sa lettre de motivation décroche, à coup sûr, un entretien », précise-t-il.

6 L’humour, une arme imparable pour se démarquer ?

Jouer de l’humour dans sa lettre de motivation comporte de gros risques. Notamment celui de ne pas être pris au sérieux. « Faire preuve d’humour signifie prendre du recul, décrypte Thierry Verdier. Or, c’est une posture dangereuse à prendre lorsque vous ne connaissez pas le recruteur et qu’il cherche un profil investi. » À l’unisson, les professionnels RH recommandent donc de rester sobre dans sa lettre de motivation. Sobre, « mais pas triste pour autant », conclut Fabien Belloni.


NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire