Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

8 techniques pour raccourcir votre CV




Faire tenir votre CV sur une seule page tout en adoptant une présentation aérée vous paraît impossible ? Il est donc grand temps de le mettre au régime et de vous débarrasser du superflu.
8 recettes pour gagner de la place sur votre CV.

1. Choisissez une structure de CV adaptée

Choisir le bon type de CV en fonction de votre expérience peut permettre de réduire sa taille. « Si vous avez occupé à plusieurs reprises la même fonction, il vaut mieux opter pour le CV par compétences afin d’éviter les répétitions », conseille Elodie Le Floch, responsable recrutement Sogeti Régions.

Au lieu de détailler chaque expérience, vous commencez par décrire vos compétences, puis vous listez vos expériences sans répéter à chaque fois les missions similaires.

2. Personnalisez le contenu à chaque envoi

Vous gagnerez de la place en personnalisant votre CV en fonction du poste convoité. Car toutes les informations trop éloignées de ce poste peuvent être raccourcies et même éliminées. Votre premier stage qui n’a rien à voir avec votre métier d’aujourd’hui peut ainsi passer à la trappe, surtout si vous avez plus de cinq ans d’expérience.

3. Une lecture simplifiée grâce à des listes

« Il faut garder à l’esprit que les recruteurs analysent votre CV très vite à la première lecture. Plus c’est simple, mieux c’est, insiste Elodie Le Floch. Par exemple, au lieu de longues phrases compliquées, je recommande les listes. » Les énumérations ont le mérite d’être claires et permettent de repérer rapidement les idées principales.

4. Une nouvelle expérience = suppression d’infos antérieures

« L’idéal est d’enlever des choses à chaque fois qu’on met son CV à jour », conseille Guillaume Ibled, directeur associé du cabinet de recrutement CVdunet. Vous ajoutez une expérience ? Réduisez la place que vous aviez jusque là accordée à une autre, désormais moins intéressante. Vous avez vingt ans d’expérience ? Inutile de continuer à citer votre stage de fin d’études.

De même, ne détaillez pas toutes vos missions : choisissez les plus représentatives de votre parcours. Le modèle objectifs/résultats reste le plus efficace aux yeux des recruteurs.

5. Entreprises : n’en dites pas trop

« Il est possible de gagner de l’espace sur la partie entreprise : les candidats ont tendance à trop détailler le descriptif. Or, ce n’est pas toujours nécessaire », estime Guillame Ibled. Une remarque d’autant plus valable pour les grands groupes très connus : si vous avez travaillé chez Danone, inutile de préciser qu’il s’agit d’une entreprise leader dans l’agroalimentaire.

Et même dans le cas d’une PME, Guillaume Ibled pense que « donner un lien vers le site web de l’entreprise suffit. S’il est vraiment curieux, le recruteur pourra ainsi se renseigner par lui-même. »

Vous pouvez tout de même préciser les informations principales, tel que le secteur d’activité ou la taille de l’entreprise, en particulier si elles ont un lien direct avec le poste que vous occupiez.

6. Adaptez la rubrique Formation avec votre profil

Après quelques années d’expérience, certains détails deviennent inutiles. « Quand un recruteur reçoit le CV d’un cadre de quarante ans, ça ne l’intéresse pas de savoir où il a décroché son brevet des collèges ! »

En revanche, si vous avez récemment suivi une formation professionnelle pour vous perfectionner dans votre domaine, n’oubliez pas de le préciser.

7. Apprenez à faire le tri dans vos loisirs

La partie sur les activités extraprofessionnelles ne doit pas être trop détaillée et vous pouvez en retirer beaucoup d’informations inutiles. Comme l’explique Guillaume Ibled, « dire qu’on aime la musique et le cinéma ne sert à rien, à moins qu’il ne s’agisse d’une véritable passion ou que cela ait un rapport avec le métier visé. »

La remarque est également valable pour les sports : pratiqués à un haut niveau, ils révèlent des valeurs et des aptitudes qui peuvent être utiles en entreprise, ils sont donc pertinents. En revanche, « écrire "tennis" parce qu’on en fait une fois par an pendant les vacances d’été, c’est gaspiller de la place et faire perdre du temps au recruteur », prévient Guillaume Ibled.

8. Vous pouvez prévoir plusieurs supports

Elodie Le Floch a constaté qu’une nouvelle tendance se dessine depuis quelques mois : « de plus en plus, les candidats indiquent dans leur CV un lien vers leur profil sur un réseau social professionnel. » Une solution qui permet de réduire le CV tout en offrant au recruteur l’occasion d’aller chercher davantage d’informations s’il le souhaite.

Il existe une autre alternative conseillée par Guillaume Ibled : « un candidat peut très bien avoir deux CV : l’un à envoyer pour décrocher un rendez-vous, l’autre, beaucoup plus complet, qui pourra servir de support de discussion au cours de l’entretien. C’est un peu l’équivalent du book pour les profils créatifs. » Les candidats à un poste très technique, par exemple dans les secteurs informatique ou juridique, peuvent favoriser cette solution qui leur permet de détailler leurs compétences pour chaque spécialité.


NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire