Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

CV chronologique ou CV par compétences ? Vos témoignages




Un de nos internautes a testé le CV par compétences pendant un temps. Il nous raconte dans quelles conditions :

« Suite à un bilan de compétences, j'ai présenté mon CV par compétences (j'ajoutais un bloc avec la chronologie à la suite de mes compétences).

Lorsque j'ai commencé à passer des entretiens, des recruteurs et des conseillers en recrutement m'ont recommandé de revenir au CV chronologique : c'était plus simple pour eux de lire le CV expérience par expérience avec l'ensemble des détails (dates, entreprise, tâches). »

Valérie, elle, a toujours fait le choix du CV par compétences et le recommande à tous les cadres de plus de 45 ans :

« Avec mon habitude de présenter mes propres compétences et le savoir-faire de mes entreprises et employeurs, dès le début de ma recherche, j'ai présenté mon CV en commençant par mes compétences.

Plus le temps passe, plus les CDD s'ajoutent aux autres expériences et moins je peux faire autrement à moins de vouloir rendre mon CV incompréhensible. De plus des conseils en RH et des recruteurs ont approuvé et recommandé ce choix aux cadres sans emploi à partir de 45 ans. »

De son côté, Benoît a récemment vécu une expérience plutôt amère à cause de son CV par compétences :

« J’ai 30 ans de carrière et depuis longtemps mon CV est sur 2 pages. Il comportait une large rubrique "compétences" (techniques, commerciales, marketing et management) qui prenait une grande partie de la 1ère page. Venait ensuite une présentation chronologique de mes expériences professionnelles. La plus marquante et la plus réussie de ces expériences n’apparaissait que sur la 2e page.

C’est ce CV que j’ai récemment adressé pour une candidature pour un poste de Responsable Grands Comptes. Tout est allé très vite : rappel le jour même par le cabinet de recrutement, 1er entretien trois jours après, suivi 2 jours plus tard par un 2e entretien avec le Dircom de la société.

Au cours de cet entretien, ce Dircom m’a un peu reproché de citer des compétences comme si elles sortaient du Kotler (un ouvrage de référence dans le marketing, ndlr), et que ces compétences, que je possédais indéniablement, n’apparaissaient pas dans les diverses expériences. À la fin de ce 2e entretien, je savais que je n’avais pas ce poste qui m’avait pourtant fait rêver.

J’ai donc modifié mon CV, j’ai remplacé la rubrique "compétences" par une rubrique plus modeste intitulée "atouts", et j’ai dispersé les compétences dans les diverses expériences. Cela a aussi fait remonter mon expérience la plus marquante en 1ère page. Je n'ai pas encore testé…


NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire