Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

MBA et MS: deux formations à haute valeur ajoutée




Ces deux formations ont en commun un certain prestige. Pour autant, beaucoup d'éléments les distinguent : des publics visés aux finalités professionnelles offertes en passant par le prix… Présentation croisée de ces deux cursus de troisième cycle.

Sous ces trois lettres, se cache une formation qui séduit les étudiants du monde entier. Reconnu à l’échelle internationale, le Master of Business Administration (MBA) constitue un tremplin idéal pour accéder aux postes-clés d’une entreprise ou se lancer dans une carrière internationale. Mais attention, n’y accède pas qui veut. « Ceux qui intègrent nos MBA justifient d’environ cinq années d’expérience professionnelle et viennent de secteurs très variés », indique Françoise Rey, directrice de l’ESSEC Grande Ecole. Ils sont généralement sélectionnés sur dossiers de candidature puis soumis à une batterie de tests de connaissances générales et d’aptitudes en anglais.

Inutile, donc, d’envisager cette formation en tout début de carrière. « Le MBA s’adresse plutôt aux jeunes cadres déjà en poste souhaitant passer au cran supérieur et briguer un poste de direction », précise Marion Leparmentier, directrice des Mastères spécialisés au sein de l’ESCP Europe.


Le MS :une haute spécialisation

Contrairement au MBA, le Mastère spécialisé (MS) n’est pas un diplôme mais un label décerné par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE). Ce cursus, généralement délivré en école de commerce ou en école d’ingénieur, accueille des profils d’étudiants sensiblement différents de ceux des MBA. « Environ 80% ont entre 24 et 25 ans et intègrent cette formation directement après leur deuxième cycle », explique Marion Leparmentier.

Leur objectif ? Acquérir, à l’issue des quinze mois de formation, une spécialisation ou une double-compétence. « Les ingénieurs choisissent cette formation pour acquérir des compétences en management et ainsi consolider leur bagage en vue de devenir de hauts potentiels en entreprise », précise-t-elle.

Avec généralement six mois de stage à la clé, les Mastères spécialisés font la part belle à la pratique. Ils permettent aux étudiants d’être directement opérationnels sur le marché du travail. Et ce dans des spécialités très différentes : Management juridique des affaires, audit financier en environnement international, marketing numérique… On recense, dans l’Hexagone, environ 400 Mastères spécialisés.


NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire