Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

Les "bons" défauts en entretien d'embauche





Selon vous, quels sont vos défauts ?" Les recruteurs adorent cette question. Les candidats la détestent. Pouvez-vous vraiment révéler le pire de vous-même sans plomber l’entretien d'embauche ? Oui, en argumentant et en les présentant sous leur meilleur jour. Bref, en rendant vos défauts "présentables". Mode d’emploi.

Défaut n°1 : Je suis pessimiste

Votre propension à envisager les évènements d’une manière négative est ancrée en vous. « Mais ce défaut reste audible par les recruteurs car les personnes pessimistes sont en général prudentes et prennent le temps de la réflexion avant de passer à l’action », explique Pascale Baumeister, auteur de « Révéler sa véritable personnalité avec le personal branding ».

Défaut n°2 : Je suis désordonné

Ce défaut présente également une qualité. Vous êtes désordonné mais vous vous y retrouvez toujours dans votre désordre. Donc pas de crainte à avoir pour le recruteur. Précisez également, que malgré ce penchant pour le fouillis, vous respectez toujours les procédures à la lettre.

Défaut n°3 : Je suis contrôlant

En clair, vous avez du mal à déléguer. Dommage, vous visez justement un poste de manager. Alors pour rassurer le recruteur durant l'entretien, précisez-lui que du coup, vous êtes tellement investi dans votre tâche que l’entreprise peut compter sur vous en tout circonstance. "Vous êtes alors le garant de l’atteinte des objectifs", résume Pascale Baumeister.

Défaut n°4 : Je suis sensible

Attention terrain glissant, les émotions n’ont guère droit de citer dans les entreprises. Donc, il va vous falloir argumenter sérieusement ce défaut en entretien d'embauche. "Les personnes sensibles sont très observatrices et disposent de sens particulièrement développés. Leur sensibilité va de paire avec leur créativité. Et puis, autre avantage: elles prennent en général soin de ne jamais heurter les autres", détaille notre experte. Une ambiance plus apaisée assurée.

Défaut n°5 : Je suis ambitieux

Alors même si officiellement, le terme fait peur (surtout aux candidats d’ailleurs), en off, les recruteurs adorent ceux qui affichent leur ambition. Tout est une question de forme. Évidemment, impossible de lancer que dans deux ans, vous vous voyez déjà calife à la place du calife. Préférez des tournures du genre, "j’ai déjà une bonne vision de l’avenir, j’aime mener des projets sur le long terme, j’ai besoin de considérer dès maintenant mes perspectives d’évolution dans l’entreprise. Le terme ambition étant donc à manier avec parcimonie.

Défaut n°6 : Je suis introverti


Ce défaut est audible en entretien à condition de ne pas postuler pour un job dans le cadre duquel l’expression et la créativité sont indispensables. « Les introvertis sont des personnes posées qui ne parlent pas pour ne rien dire. Un profil idéal pour des fonctions administratives comme la finance par exemple », précise Pascale Baumeister.

Défaut n°7 : Je suis lent

Pour convaincre, vous allez devoir faire l’éloge de la lenteur. « En argumentant par exemple que vous allez toujours au fond et au bout des dossiers », conclut Marc Traverson, coach, directeur associé d’Acteüs et auteur du blog Troisième Voie.




NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire