Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

La présentation de votre CV est loin d’être un simple détail. Un document trop long, des paragraphes mal alignés, une police de caractère fantaisiste peut tout gâcher… Zoom sur les erreurs à éviter pour que votre candidature adopte le bon look.




Votre CV doit permettre à un recruteur de comprendre votre parcours professionnel en quelques secondes. Mais pas seulement. Il doit aussi lui donner envie d’en savoir plus sur vous. Si votre candidature les ennuie, vous avez peu de chances d’être appelé. Vérifiez en 6 questions que votre CV n’a pas l’effet d’un puissant somnifère.

1 Quelle est la longueur de votre CV ?

Les professionnels sont unanimes : un CV qui fait 6 pages, c’est soporifique. « Les profils scientifiques, par exemple, ont tendance à entrer trop dans le détail et à énumérer toutes leurs publications », constate Valérie Champault, responsable marketing du groupe Adecco France.

Pour ne pas assommer les professionnels RH avec des informations indigestes, synthétiser vos expériences. Et gardez en tête qu’il faut pouvoir saisir l’essentiel de votre CV en 20 secondes. N’hésitez pas à faire le test avec vos amis ou connaissances. « Un CV doit tenir sur une seule page et faire ressortir les moments-clés du parcours du candidat », rappelle Valérie Broncard, directrice des ressources humaines au sein d’Axa Banque.

"Soyez dans l’analyse et non dans l’inventaire. Cela interpellera plus votre lecteur."

2 Comment parlez-vous de vos expériences ?

Ne confondez pas votre CV avec une liste de courses. « Il ne faut pas se contenter d’énumérer, dans son CV, les postes qu’on a précédemment occupés. Mieux vaut citer, pour chaque expérience, les compétences qu’on pense avoir développées », nuance Valérie Broncard.

Si, par exemple, vous avez occupé un poste de conseiller clientèle au sein d’une enseigne, précisez que vous avez acquis des compétences commerciales et relationnelles. Si vous étiez dessinateur projeteur dans une agence d’architecture, indiquez les compétences informatiques que vous avez développées. En clair, soyez dans l’analyse et non dans l’inventaire. Cela interpellera plus votre lecteur.



3 Quels mots et expressions utilisez-vous dans votre CV ?

« J’ai participé à un projet de grande envergure », « J’ai pris part à l’élaboration d’un plan stratégique », « Je me suis investi dans les différentes étapes du projet », font partie des formulations qui laissent les recruteurs de marbre. À juste titre, d’ailleurs, puisqu’elles donnent peu d’informations sur les compétences du postulant. « Nous ignorons, en lisant ces phrases, quel est le degré d’implication du candidat. Mieux vaut donc qu’il se repositionne et qu’il indique sa part de responsabilité dans le projet », explique Valérie Broncard.

Ainsi, si vous avez participé à un projet d’implantation d’un logiciel informatique dans une entreprise, précisez, en quelques mots, la nature de votre mission. Avez-vous aidé votre client à définir ses besoins ? Avez-vous accompagné sa mise en place dans l’entreprise ? Soyez bref mais précis et évitez les références approximatives.



4 Quelle mise en page avez-vous choisi ?

Vous n’êtes pas sans savoir que certains recruteurs reçoivent une centaine de CV par jour. Ils ne s’attarderont pas sur ceux qui n’ont pas une présentation soignée. « La mise en page doit être harmonieuse et faciliter la lecture du CV », rappelle David Britta, directeur opérationnel RH du cabinet Vitae Conseil.

Pour ne pas perdre votre lecteur en cours de route, hiérarchisez votre CV en rubriques et sous-rubriques. Bannissez les blocs de texte trop denses en privilégiant les puces et un interlignage suffisant. De même, choisissez une taille de police de caractère grande. « Les CV écrits en taille 8 ou 9 ont tendance à fatiguer les yeux », concède Valérie Champault.

Enfin, ne reprenez pas dans son intégralité la structure d’un CV que vous auriez trouvé sur internet. Car s’il y a bien une chose que les recruteurs trouvent ennuyeuse, « c’est la sensation de lire un document qui a été copié-collé », assure David Britta.



5 Votre CV contient-il des données chiffrées ?

Vous travaillez dans la force de vente et, dans votre CV, vous détaillez votre précédent poste et décrivez votre portefeuille sans pour autant mentionner les résultats que vous avez atteints. C’est une erreur : « les recruteurs attendent de vous que vous quantifiez votre performance », précise David Britta.

Pour dynamiser la lecture de votre CV, utilisez les chiffres : la progression du chiffre d’affaires, le nombre de contrats signés, de rendez-vous obtenus…



6 À quoi ressemble votre rubrique « Divers » ?

Vous aimez la lecture, le cinéma et la Nature ? C’est fantastique mais ça n’intéresse pas les recruteurs ! Et surtout, « ça n’apporte pas vraiment de plus-value à votre CV », souligne David Britta.

Pour ne pas que cette rubrique soit insipide, ne la considérez pas comme un fourre-tout. Gardez en tête cette maxime : de l’originalité, sinon rien ! Si vous faites du sport en compétition, que vous avez réalisé le tour du monde en sac à dos ou que vous avez participé à un projet humanitaire, cette rubrique est faite pour vous. Sinon, abstenez-vous.


NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire