Nos Webradios

Jobs&Musik sur AppleStore

Jobs&Musik Tropicale

Jobs & Musik

Concours de professeur des écoles : mode d’emploi






Depuis juin 2013, le concours de professeur des écoles (ex-instituteur) a été profondément réformé. Nouveau master, création des Écoles Supérieures du Professorat et de l'Éducation (ESPE), concours d'entrée en fin de première année... Zoom sur les nouveaux contours d'une formation vouée à connaître encore quelques changements à l'avenir.

Au rayon des nouveautés, la réforme sur la formation des enseignants a sonné le glas des Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM). Les étudiants qui souhaitent préparer le concours de recrutement de professeur des écoles ont désormais intérêt à s'inscrire au master Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF). Il est accessible après une licence au sein des Écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE).
Un concours accessible aussi aux diplômés de première année de master

Comme en témoigne Bernard Tempez, directeur du site premier degré à l'ESPE Créteil : « le master MEEF est désormais la voie classique pour passer ce concours. Il a notamment l'avantage de proposer deux stages de deux semaines d'observation et de pratique accompagnée en école. Toutefois, il est possible de tenter sa chance en ayant suivi une autre formation. »

Tout détenteur d'une première année de master peut en effet s'inscrire au concours de recrutement. Attention toutefois, selon le diplôme, le rectorat pourra décider de faire passer un test au candidat si son cursus n'est pas assez adapté aux disciplines du concours. Ou alors, refuser tout simplement sa candidature s'il juge insuffisante son expérience professionnelle par rapport à celles-ci. « Les masters reliés aux matières qui seront évalués pendant le concours sont donc davantage adaptés pour ceux qui n'auraient pas suivi ou ne souhaiteraient pas suivre le master MEEF », analyse Séverine Millotte, responsable du premier degré à l'ESPE de Dijon. Histoire, géographie, Langues Étrangères Appliquées, éducation musicale ou encore arts plastiques… Autant de parcours qui peuvent vous servir de tremplin.
Un concours en fin de première année de master

Placé en fin de première année de master, le concours de recrutement de professeur des écoles (CRPE) « inclut aujourd'hui des mises en situation et des analyses de documents d'élèves pour avoir un regard plus professionnel. Il ne se base plus uniquement sur des connaissances », note Séverine Millotte. Les deux premières épreuves d'admissibilité ont lieu en avril. L’examen écrit de français vise à évaluer la maîtrise et la connaissance de la langue française des candidats à travers notamment la grammaire et l'orthographe. L'épreuve écrite de mathématiques a pour but d'analyser la maîtrise des savoirs disciplinaires nécessaires à l’enseignement des mathématiques.

Pour les candidats retenus, la suite du concours se compose de deux épreuves orales d'admission. Elles comportent chacune un entretien avec le jury. La première servira à jauger la capacité à s’exprimer avec clarté et précision à partir d'une mise en situation professionnelle dans un domaine choisi par le candidat : sciences et technologie, histoire, géographie, histoire des arts, arts visuels, éducation musicale, instruction civique et morale. La seconde, réalisée à partir d’un dossier, permet d’évaluer les compétences pour l’enseignement de l’éducation physique et sportive (EPS). Elle vise également à apprécier les connaissances sur le système éducatif français et plus particulièrement sur l’école primaire.
Attribution de l'académie en fonction du CRPE

S'il est possible de s'inscrire au concours dans une autre académie que celle où vous poursuivez votre première année de master MEEF, en revanche, vous serez obligatoirement nommé fonctionnaire-stagiaire lors de votre deuxième année dans l'académie où vous aurez réussi le concours, quel que soit votre parcours préalable. Vous serez donc rattaché à l'ESPE de cette académie l'année suivante. « A ce stade, les candidats énoncent des vœux puisque les académies sont composées de plusieurs départements. Ils effectueront leur deuxième année et leur stage dans le département dans lequel ils seront reçus », précise Bernard Tempez. L’inscription en deuxième année de master MEEF est par la suite obligatoire pour ceux qui ont réussi les épreuves d’admission. Les candidats déjà titulaires d'un master qui réussiront le concours devront, lors de cette seconde année, valider l'ensemble ou certaines unités d'enseignement selon leur parcours antérieur.
Professionnalisation de la formation via l'alternance

Enfin, pour répondre aux objectifs de la réforme, le diplôme de professeur des écoles repose aujourd'hui sur un équilibre entre enseignement, stages et professionnalisation par la voie de l'alternance. « Chaque élève poursuivra ainsi sa deuxième année de master en ayant la responsabilité d'une classe à mi-temps, payé à temps plein. L'autre partie sera consacrée à la formation à l'ESPE. L'élève sera notamment suivi par un tuteur qui va le conseiller pour l'aider à faire ses préparations, à rencontrer les parents ou faire un conseil d'école, assure Mhamed Ennassef, chargé de mission du premier degré à l'ESPE d'Aquitaine. Les candidats devront enfin réaliser un mémoire de fin d'études, car le master est adossé à la recherche.


NOS PARTENAIRES :

partenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenairepartenaire